1997 - DELOCHE G. ; D. HANNEQUIN ET COLLABORATEURS

DO 80 - Épreuve de dénomination orale d'images

De 20 ans à 75 ans

Une appréciation précise des processus neuropsycholinguistiques

1997 - DELOCHE G. ; D. HANNEQUIN ET COLLABORATEURS

DO 80 - Épreuve de dénomination orale d'images

De 20 ans à 75 ans

Une appréciation précise des processus neuropsycholinguistiques

Articles du produit groupé
Nom du produit
124,00 €
DO 80 - Matériel complet
un carnet de 80 images, 25 cahiers de passation et le manuel
Réf. 44000011
31,00 €
DO 80 - Manuel
Réf. 44002010
57,00 €
DO 80 - Cahier de passation
(le paquet de 25)
Réf. 44003010
38,00 €
DO 80 - Carnet de 80 images
Réf. 44018010
Les prix indiqués sont hors taxes et sans frais de port. Pour voir les prix TTC, pour une simulation de devis ou une commande, merci de vous identifier. Pour une simulation ou un devis, merci de nous contacter à info@ecpa.fr en précisant les articles souhaités.
Administration
Papier-crayon
Étalonnage
20 ans > 75 ans
108 sujets-contrôles
Public
Adultes, Personnes âgées
Correction
Papier-crayon (pendant la passation)
Temps de passation
20 min
Points forts
  • Standardisation minutieuse et grille d'analyse détaillée des erreurs de dénomination
  • Liste des réponses non majoritaires fournies par les sujets-contrôles
  • 2 modes de cotation, adaptés à la pratique clinique ou à la recherche neuropsycholinguistique

Une appréciation précise des processus neuropsycholinguistiques


L’épreuve de dénomination orale d’images met en évidence le degré de l’éventuel manque du mot du patient et fournit, au travers de l’analyse de la nature des erreurs, de précieuses indications sur le processus déficitaire.

D’un point de vue fonctionnel, les modèles de la dénomination distinguent en effet trois principaux niveaux dans les processus de traitement de l’image à dénommer : le perceptif visuel, la sémantique et le lexique.

Les protocoles standard d’examen du langage chez les aphasiques présentent trop peu d’items et peu d’informations quant à l’échantillonnage. C’est pourquoi ce test a été élaboré en sélectionnant 80 items sur un corpus initial de 300 images.

Résultats : (a) quantitatifs : notes à situer en référence aux seuils-limites de normalité ; (b) qualitatifs : repérage des erreurs de type visuel, lexical ou sémantique et distinction entre erreurs et réponses minoritaires «normales».

Les applications concernent le diagnostic différentiel (comparaison de la note au seuil de normalité), le diagnostic fonctionnel (analyse de la nature des erreurs), le suivi du patient (mesure objective des éventuelles améliorations suite à la rééducation ou des dégradations au fil du temps).