Le bilan psychologique chez les personnes à Haut Potentiel Intellectuel (HPI)

Depuis ces 15 dernières années, le nombre de consultations visant à détecter les enfants présentant un haut potentiel intellectuel ne cessent de croitre. Il revient alors au psychologue de pouvoir répondre aux questionnements des familles, de l’école ou du sujet lui-même et si besoin, de proposer un examen psychologique.

Dans la littérature scientifique internationale, on ne trouve pas de consensus strict sur la valeur minimum du QIT pour définir une compétence intellectuelle supérieure (entre 120 et 140). Néanmoins, le critère d’identification du HPI le plus courant dans la recherche et dans la pratique est la présence d’un QIT supérieur à 130 (supérieur à 2 écart-types), ce qui correspond à 2,3% de la population. Celui-ci pourra être identifié lors de l’administration d’un test évaluant le fonctionnement intellectuel et rendant compte d’un indice global de fonctionnement. Le choix du ou des outil(s) pour évaluer le fonctionnement intellectuel relève de la compétence du psychologue (recommandations R8 et R16 de la Conférence de Consensus en psychologie pour la pratique de l’examen psychologique et l’utilisation des mesures en psychologie de l’enfant, 2008).

Lors des consultations, certaines problématiques relationnelles, émotionnelles ou comportementales peuvent être évoquées par la famille ou le patient lui-même. Dans ce contexte, une évaluation de la sphère psycho-affective s’avère pertinente

En lien avec Le bilan psychologique chez les personnes à Haut Potentiel Intellectuel (HPI)

Bilan intellectuel enfant Personnalité adolescent Personnalité enfant

Inscrivez-vous à notre Newsletter "Traits d'union"

Conçue pour tous les utilisateurs de tests, la newsletter traits d’union vous accompagne et vous guide dans votre pratique. Chaque mois, elle vous propose d’en savoir plus sur la psychométrie, de décrypter l’actualité et de découvrir "la fabrique des tests".